Mes recherches m’ont menée vers une technique japonaise nommée kimekomi (border en français) qui consiste traditionnellement en des poupées ou des sphères de bois rainurées dans lesquelles on insère des tissus qui sont maintenus entres eux dans les rainures. La technique s’est modernisée avec le temps et la matière première est devenue le polystyrène, remplaçant le bois pour des raisons économiques. 

Après plusieurs essais, j’en suis venue à réaliser une série de tableaux reprenant cette technique, tentant de développer et de découvrir les possibilités du textile par la confrontation des motifs, des couleurs et des formes donnant ainsi un effet de tableau en bas-relief.